Protocole de reprise : des recommandations pour les clubs de Ligue 1 et Ligue 2

Goal.com

Les différents clubs de Ligue 1 et Ligue 2 (40 au total) ont reçu les recommandations concernant le déconfinement Covid-19.

Dans un document de 25 pages consulté par Goal, l'association des médecins des clubs professionnels de football (AMCFP) détaille un protocole médical et sanitaire en accord avec les données gouvernementales. Elle précise toutefois que les éléments sont "indicatifs et évolutifs".

Reprise en 4 phases ?

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Afin de réduire au maximum les risques, l'AMCFP explique que le déconfinement au sein des clubs pourrait se traduire en quatre phases.

La première phase, du 11 au 15 mai, serait dédiée aux tests médicaux. Ensuite, l'association préconise 7 jours d'entraînements individuels avant d'enchaîner sur une reprise par petits groupes les 7 jours suivants. Ce qui aboutirait à une reprise collective fin mai ou début juin.

Il est également écrit qu'une prise de température serait impérative avant de rentrer dans le centre d'entraînement, fermé au public, et que l'entrée devrait être interdite à toute personne dépassant les 37,8°C.

Les joueurs devraient être équipés de masques durant l'intégralité de leur temps passé au centre d'entraînement, sauf lorsqu'un exercice physique est nécessaire. 

Enfin, les médecins préconisent une distanciation sociale de deux mètres au repos et quatre mètres à l'effort.

Un protocole lourd pour les clubs

Selon ce même document, les clubs de L1 et L2 sont invités à fermer la restauration sur place, les salles bien-être (balnéothérapie, salle de jeux...), et équiper les salles médicales. Évidemment, le matériel devra être désinfecté afin d'éviter de mettre à mal le protocole.

L'AMCFP indique qu'il sera nécessaire de procéder à l'isolement et la mise en quatorzaine de l'équipe à partir du moment où trois joueurs seraient nouvellement infectés.

Un protocole que le gouvernement pourrait valider dans les grandes lignes ce mardi, et permettre ainsi aux clubs d'accélérer sur le processus de reprise.

À lire aussi