Protocole sanitaire, organisation chamboulée, chances tricolores... Ce qu'il faut savoir sur l'Euro 2020 féminin de handball

Célia Sommer
·1 min de lecture

♦ Un protocole sanitaire très strict

En raison de la pandémie de Covid-19, la tenue des grands événements sportifs a été rendue très compliquée cette année. Cela est encore plus vrai pour les sports collectifs en salle, où la transmission du virus est considérée comme plus à risque. L’Euro 2020 féminin de handball va donc pouvoir se dérouler au prix d'un protocole sanitaire très strict. Dès le 3 décembre, la Fédération européenne de handball (EHF) met en place sa propre bulle sanitaire.

Les seize équipes participantes sont coupées du reste du monde afin de limiter les contacts avec l’extérieur, et donc de possibles contaminations. Les organisateurs de la compétition ont institué trois zones : rouge, orange, et verte. Une "zone rouge hôtel" accueille les équipes et une "zone rouge arena" sur le site de compétition reste accessible aux seuls officiels et équipes. Aucune sortie en-dehors de la zone rouge n’est autorisée. Ainsi, les joueuses et les staffs sont contraints à des déplacements limités entre deux zones : l’hôtel et la salle.

À leur arrivée au Danemark, chaque équipe a été testée. Un cas positif a été détecté au sein de l'équipe de Roumanie et a été immédiatement mis à l’isolement. Toute personne...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi