PSG-ASSE : la politique de la tribune vide