PSG : Au cœur d’un scandale, le clan Al-Khelaïfi contre-attaque

Alors que des soupçons de trafic d'influence planent autour du PSG, Francis Szpiner et Renaud Semerdjian, avocats de Nasser Al-Khelaïfi, ont assuré que le président du club de la capitale était étranger aux dernières révélations survenues dans la presse française. Pour rappel, trois hommes, dont deux anciens policiers du renseignement, ont été placés en garde à vue, soupçonnés notamment d’avoir livré un certain nombre d’informations confidentielles à diverses institutions.

Alors que les critiques et les contestations se multiplient contre le Qatar à l’approche de la Coupe du monde (20 novembre - 18 décembre), cette nouvelle affaire ne devrait pas arranger les affaires du pays organisateur dans les prochains jours. On vient d’apprendre que trois hommes, dont deux anciens policiers, avaient été placés en garde à vue ce mardi dans les locaux de la DGSI et de l’IGPN, soupçonnés notamment d’avoir livré un certain nombre d’informations confidentielles sur des personnes privées à diverses institutions, dont peut-être le PSG selon les informations divulguées par RMC et le JDD. Une enquête avait été ouverte dès juillet pour violation du secret professionnel, trafic d'influence, corruption, faux et usage de faux, aide à l'entrée et au séjour irrégulier en bande organisée, détournement de finalité d'un fichier de données, compromission du secret de la défense nationale et prise illégale d’intérêts.

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com