PSG : Au cœur d'une nouvelle polémique, le clan Neymar contre-attaque !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Traité « d’idiot » par un journaliste brésilien, Neymar a reçu le soutien de ses proches, alors que l’attaquant du PSG avait fait part il y a quelques jours de ses doutes concernant son avenir international en raison notamment d’une usure psychologique.

Neymar vit une trêve internationale très agitée avec le Brésil. Au cours d’un entretien diffusé par DAZN il y a quelques jours, la star du PSG a lâché un message inquiétant concernant la suite de sa carrière internationale : « Je pense que ce sera ma dernière Coupe du monde (au Qatar, en 2022). Je pense cela parce que je ne sais pas si j'aurais la force mentale pour m'occuper du football. Je ferai tout ce que nous pouvons pour gagner en 2022. C’est mon rêve le plus cher depuis que je suis enfant de mener mon pays à la victoire. J’espère y arriver. » Une sortie qui a fait grand bruit au Brésil et dans le monde du football, au moment où Neymar traverse une période compliquée sur le plan sportif avec un enchaînement de prestations inquiétantes pour un joueur de ce niveau. D’ailleurs, son match face à la Colombie (0-0) ce dimanche soir n’a pas vraiment rassuré les observateurs de la Seleção qui n’ont pas hésité à tacler leur joueur, voire même à l’insulter. Galvao Nueno, officiant sur TV Globo, est en effet accusé d’avoir traité l’attaquant du PSG « d’idiot » après la rencontre entre le Brésil et la Colombie, où Neymar est rentré directement aux vestiaires après le coup de sifflet final sans saluer ses adversaires à la différence des…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles