PSG-Bruges (1-0) - Toutes les réactions

Le PSG a signé un succès synonyme de qualification pour les 8e, ce mercredi, contre Bruges (1-0). Retrouvez les réactions des protagonistes.
Le PSG a signé un succès synonyme de qualification pour les 8e, ce mercredi, contre Bruges (1-0). Retrouvez les réactions des protagonistes.

Presnel Kimpembe (défenseur du PSG sur RMC Sport) : "Le plus important, ça reste la qualification. Mais ça a été un match compliqué. Mais le plus important c'est la qualification. Il faut savoir souffrir parfois pour avancer (...) On a su défendre tous ensemble. On a su être solides, compacts et avec un bon état d'esprit (...) Le chemin, il est encore long. Et tous les matches ne se ressemblent pas. Et on va travailler pour pouvoir progresser pas à pas".

Thomas Tuchel (entraineur du PSG sur RMC Sport) : "Je suis heureux. Je savais avant que ca serait dur car ils jouent un style très particulier. Ils sont courageux et jouent avec de la possession. Il fallait rester concentrés et ne pas perdre beaucoup de ballons. Je suis content des 65 premières minutes. Après, on a perdu trop de ballons, c'était dur et on a eu peu d'occasions. Mais, comme je l'ai dit, ils ont des qualités. Sur les deux matches, on gagne 6-0 et c'est très bien (...) Marquinhos ? Oui, c'est son meilleur poste. Cavani ? C'était clair pour moi qu'après 70 minutes, on allait changer. Mais j'ai pensé qu'il était là et prêt et j'étais surpris de le voir encore sur le banc. Mais, c'était clairement le plan de le faire entrer à ce moment-là. Icardi ? Je ne sais pas ce qu'il a, mais je suis toujours inquiet car on a trop de blessures. Mais, il est habitué à jouer avec des douleurs. C'est quelqu'un de costaud et je pense que ce n'est pas trop grave".

Leonardo (directeur sportif du PSG sur RMC Sport) : "C'est difficile pour tout le monde en Ligue des Champions. C'est compliqué. Bruges a très bien joué et a vendu chèrement sa peau. On a beaucoup de choses à faire encore, mais c'était important de finir le travail aujourd'hui et se qualifier. On savait, on en a parlé et on savait que ca allait être une saison difficile. C'est évident. La préparation a été tronquée par les blessures. Mais aujourd'hui, on est 1ers en L1 avec 7 points d'avance et on est qualifiés. J'ai vu qu'on parle de départ de Tuchel, mais on est en contacts direct et on se parle tout le temps. Mais personne ne nous a contacté et il n'y a pas d'histoire. Navas ? Il a été fondamental, c'est comme s'il marquait le but qui nous qualifie. Il nous a donné de l'énergie. Il nous apporte de l'expérience et de la sérénité. Cavani ? La concurrence, on l'a créé exprès. Aujourd'hui, c'est exprès et peut-être dans un mois ça sera différent. Mais les joueurs sont là pour donner un casse-tête au coach. Il est le meilleur buteur de l'histoire du club et je suis sûr que son histoire se finira bien. On va avancer ensemble et décider ensemble de la suite. Il n'y a pas de doute. Un joueur comme ça doit finir bien. Il n'y a pas deadline pour les prolongations. Ça sera en fonction de nos sensations. Lever d'option d'achat pour Icardi ? C'est vrai que c'est un attaquant qui nous a apporté de l'expérience et qui a très bien commencé. On avait besoin de joueurs efficaces. Il est toujours présent. Mais Di Maria fait une saison incroyable, Mbappé et Neymar également. Peu d'équipes ont d'attaques comme ça. Mbappé au Real ? Oui, ça agace un peu et ça dérange. Ce n'est pas le moment de parler de ca. Il a encore deux ans et demi de contrat. C'est le moment d'arrêter. Il est très important pour nous. C'est le meilleur jeune qu'on a. Le meilleur joueur au monde. Ce n'est pas le moment de le déstabiliser ou le toucher".

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Marco Verratti (milieu de terrain du PSG) : "Le match était compliqué. Sûrement, on pensait que ça serait plus tranquille. Mais c'est parce qu'il y avait une bonne équipe en face. Mais à part le pénalty, ils n'ont pas eu de grosses occasions. On peut faire mieux, notamment quand on avait le ballon. Il y a eu des pertes bêtes et ça leur a permis de rester haut. On va améliorer ce qu'il faut mais cette victoire nous permet de rejoindre les 8es à deux journées de la fin. Et ce n'était pas facile (...) C'est bien d'aller à Madrid en étant qualifiés, de jouer notre match. On pourra être concentrés et en profiter car ça sera un joli match. Mais on va essayer de gagner (...) Brest, un traquenard ? C'est impossible d'être sur un terrain et ne pas se donner à fond. Ça peut arriver qu'on perd dans le football, surtout quand on joue tous les matches, mais ça ne doit pas arriver souvent. Et quand on n'est pas dedans, on peut perdre contre tout le monde. Mais c'est une raison de plus pour faire notre travail, et quand on joue bien il y a plus de possibilités de gagner (...) Icardi ? Je le connaissais bien. Il joue pour marquer et aider l'équipe. Chaque ballon qu'il touche, on sait qu'il peut être dangereux. C'est un grand attaquant. On est contents de lui."

Colin Dagba (défenseur du PSG) : "C'est clair que ce soir c'est un bon point de se qualifier, mais il ne faut pas s'endormir sur nos lauriers. Il reste encore des matches, il faut prendre le plus de points possibles dans ce groupe. Après c'est sûr que le match de ce soir était un peu compliqué. Marquer des points ? Je me sens de mieux en mieux, j'essaie d'engrenger le plus de minutes possible et de meilleures sensations par rapport à ma blessure. Avec l'enchaînement des matches je retrouve du rythme. On a vu déjà au match aller que c'était une bonne équipe, qui jouait bien au ballon, faisait un bon pressing, après on a montré nos qualités ce soir, on est restés vraiment solides. On est satisfait de la qualification, après c'est sûr que le match n'était pas parfait".

 

 

À lire aussi