PSG : Clashé par Al-Khelaïfi, le clan Hidalgo hausse le ton

Nasser Al-Khelaïfi ne s'en cache plus. Le président du PSG souhaite acquérir le Parc des Princes, propriété de la Ville de Paris. Mais face à lui, la Mairie de Paris se montre inflexible, à l'image d'Emmanuel Grégoire, premier adjoint d'Anne Hidalgo. La tension monte entre les deux hommes, qui campent sur leurs positions et qui se répondent par médias interposés.

Le bras de fer a débuté entre les responsables du PSG et la Mairie de Paris. Nasser Al-Khelaïfi souhaite acquérir le Parc des Princes et devenir propriétaire de son propre stade. Une manière d'avoir une plus grande marge de manœuvre dans les décisions, mais aussi récolter plus de liquidités. Le président du PSG aurait transmis une première offre de 40M€. Une proposition jugée ridicule par la Mairie de Paris. « Le PSG en propose 40M€. Vous pensez vraiment que le Parc vaut moins que Leandro Paredes » a lâché Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la Mairie de Paris il y a quelques jours.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Lui, il parle trop »

Une sortie, qui n'est pas passée auprès du responsable qatari. Lors d'un entretien accordé à L'Equipe, Nasser Al-Khelaïfi lui a répondu sèchement. « Lui, il parle trop. En face de nous, il nous dit quelque chose et dans le journal sa version est différente. Ça, je ne peux pas l'accepter. S'il y a un problème, on se parle en face. Pas dans le journal. Si j'ai un message,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com