Le PSG deuxième de son groupe de Ligue des champions derrière Benfica malgré sa victoire contre la Juventus

Kylian Mbappé a marqué le premier but du PSG à Turin et délivré la passe décisive pour Nuno Mendes. (A. Réau/L'Équipe)

Malgré son succès à Turin face à la Juventus (2-1), le PSG termine deuxième de son groupe de Ligue des champions, en raison de la nette victoire inattendue de Benfica à Haïfa face au Maccabi (6-1). Les Portugais ont marqué plus de buts à l'extérieur.


Le match : 2-1

À l'image de l'OM, éliminé mardi de toutes les compétitions européennes à la dernière seconde, le PSG a vu la première place de son groupe en Ligue des champions lui filer entre les doigts également dans les derniers instants. Pourtant, il a gagné ce mercredi à Turin face à la Juventus (2-1). Mais comme dans le même temps, Benfica a réussi un carton face au Maccabi à Haïfa (6-1), ce succès étriqué n'a pas suffi pour permettre aux champions de France de conserver la tête du groupe H. C'est finalement au nombre de buts marqués à l'extérieur (9 contre 6) dans cette phase de poules que les Lisboètes devancent les Parisiens.


lire aussi

Le film du match

Dans une première période équilibrée, lancée par un but génial en solo de Kylian Mbappé (13e), son septième dans l'épreuve - ce qui lui permet de rejoindre Mohamed Salah en tête du classement des buteurs -, Paris a été rejoint au score avant la mi-temps sur le premier tir cadré de la Juve par Leonardo Bonucci, sur une bonne remise de la tête de Juan Cuadrado (39e). Relativement équilibrés, les débats ont à nouveau tourné à leur avantage en seconde période grâce à l'entrée de Nuno Mendes, buteur dans la foulée (voir ci-dessous, 69e).

Même s'ils ont encore encaissé un but et souvent manqué d'imagination, en l'absence de Neymar, suspendu, les joueurs de Christophe Galtier pensaient avoir fait le nécessaire. Mais c'était sans compter sur un finish d'enfer de leurs rivaux portugais, en Israël. Deux buts d'Araujo (88e) et surtout Joao Mario dans le temps additionnel (90e+2) faisaient basculer la soirée dans l'irrationnel. Avertis sur le banc du scénario, Galtier, Verratti and co prenaient conscience des conséquences. Lundi (à 12 heures), lors du tirage au sort des huitièmes de finale, ils risquent d'hériter d'un tout autre adversaire. À quelques secondes près.


lire aussi

Groupe H : résultat/classement


Le joueur : Nuno Mendes, l'entrée gagnante

Lancé en jeu en seconde période à la place de Juan Bernat (68e), Nuno Mendes n'a eu besoin que de 34 secondes pour se montrer décisif. Après avoir récupéré un premier ballon, le latéral gauche portugais, lancé par Mbappé en profondeur et plus rapide que Cuadrado, est allé battre Szczesny d'une frappe croisée (69e), pour offrir la victoire au PSG. Une action qui a symbolisé le coaching gagnant de Christophe Galtier, alors que son équipe semblait sans solution et mal embarquée. Insuffisante néanmoins pour assurer la première place à Paris.