PSG: un dilemme et quatre questions pour Tuchel

Comment relancer un débat en 90 minutes: le PSG et Thomas Tuchel ont réussi une masterclass dans ce domaine dimanche soir. Depuis plusieurs semaines, les matchs du Paris-Saint-Germain avaient assis un 4-4-2 qui permettait la présence simultanée sur le terrain des "4 fantastiques" (Neymar, Mbappé, Icardi, Di Maria). Mais, en point d'orgue de la 19e journée de Ligue 1, le match face à Monaco, une équipe plus forte et plus joueuse, a exposé au grand jour les failles de ce système sans pour autant le condamner. 

Jouer en 4-4-2 juste une question d’état d’esprit pour Tuchel

"On peut jouer en 4-4-2 même en Ligue des champions tant que tout le monde fait les efforts. C’est le système que je préfère!" Les mots de Neymar dimanche soir en zone mixte montrent bien la volonté des joueurs et notamment des "4 fantastiques" d’évoluer dans ce système très offensif. Et le brésilien insiste bien sur le problème du PSG dans cette animation: l’état d’esprit. L’entraîneur allemand considère que son équipe pourrait évoluer avec quatre attaquants si tous les joueurs faisaient les mêmes efforts et surtout assuraient tous le repli défensif. "On en revient toujours aux mêmes problèmes. Certains joueurs ne sont pas dans le même état d’esprit que l’on a vu la saison dernière lors du dernier match face à Liverpool ou encore face à Naples. Les joueurs offensifs n’effectuent pas les mêmes efforts défensifs et ça crée des déséquilibres. Et...

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi