PSG-Dortmund - Hans-Joachim Watzke met la pression sur Paris

Goal.com

Que le huitième de finale aller de Ligue des Champions entre le Borussia Dortmund et le Paris Saint-Germain (2-1) semble loin... Trois semaines plus tard, à la veille du match retour tant attendu, force est de constater que la donne n'est plus vraiment la même. Et pour cause, mercredi soir (21h00), c'est dans un Parc des Princes à huis clos que les hommes de Thomas Tuchel tenteront de décrocher leur billet pour les quarts de finale de la compétition, crise liée au coronavirus oblige. 

De plus, le PSG pourrait, en plus des suspensions de Marco Verratti et de Thomas Meunier, devoir composer sans Kylian Mbappé, malade et encore absent de l'entraînement ce mardi matin. Autant dire que la sérénité n'est pas vraiment de mise au sein du Champion de France. De manière habile, le directeur général du Borussia Dortmund Hans-Joachim Watzke, ne s'est d'ailleurs pas privé pour ajouter encore un peu plus de pression sur les épaules déjà chargées des Parisiens. 

"Nous n'avons pas la même pression que Paris"

"Le PSG a des moyens financiers beaucoup plus importants que le Borussia Dortmund. J'aurais plutôt dû dire que l'État du Qatar a bien plus de possibilités que Dortmund. Et je sais que leur plus grand rêve est de gagner la Ligue des Champions. Pour nous, ce serait super d'aller en quart de finale mais nous n'avons pas la même pression que Paris", a ainsi déclaré le dirigeant, interrogé par le média RMC, avant d'aller encore plus loin, évoquant cette fois l'armada offensive parisienne. 

"La pression ne sera pas sur nos épaules, mais davantage sur celles du PSG. Ils ont un potentiel offensif incroyable, avec cinq joueurs de classe mondiale. C'est pour cette raison que cela reste du 50-50", a-t-il ajouté. Si les tricolores peuvent en effet s'appuyer sur un secteur offensif redoutable, celui du Borussia Dortmund n'est pas en reste, avec les présences combinées de Jadon Sancho et Erling Braut Haaland. Et le résultat du match aller (2-1) en atteste. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi