PSG, Emery : "Tant qu'on a une chance…"

Adil Rami a pris la défense d'Unai Emery, le coach du PSG, qui n'a pas été épargné par les critiques tout au long de cette saison.

Il faudrait désormais un miracle pour que le PSG arrive à terminer champion de France pour la cinquième année de suite. Les Franciliens devaient éviter tout faux-pas pour ne pas se retrouver décrocher par l'AS Roma alors que le championnat touche à sa fin. C'était trop leur demander puisqu'ils ont sombré à Nice dimanche en clôture de la 35e levée. Cette défaite est fortement dommageable mais elle ne décourage pas totalement Unai Emery.

Al-Khelaifi : "L'arbitrage ? Un cauchemar"

En conférence de presse d'après-match, le technicien espagnol a déclaré qu'il refusera de baisser les bras tant que mathématiquement le titre restera jouable. "On a perdu une bonne opportunité, c'est vrai que c'est très dur ce résultat pour nous ce soir. On a perdu trois points très importants, mais tant qu'on a une chance de jouer pour le titre, on va continuer de pousser. Nous avons besoin d'être un peu plus tranquille par moment", a-t-il déclaré.

"Il y avait pénalty très clair sur Draxler"

Emery a eu l'honnêteté de reconnaitre que Nice a parfaitement joué son coup et que sa victoire était méritée : "Nice a fait une bonne saison, ils ont fait un gros match, sans la possession". Mais, il estime aussi qu'une décision arbitrale a été préjudiciable à son équipe : "A 0-2 on a poussé, on a marqué et on a eu l'esprit d'aller chercher la victoire. Il y avait un penalty très clair sur Julian Draxler également à ce moment-là, on a eu beaucoup d'occasion et le match peut complètement changer à ce moment-là".

Alors qu'il visait le titre, le PSG se retrouve désormais à craindre pour sa deuxième place. Son entraineur avoue qu'avec ce faux-pas en terre azzuréenne, la qualification directe pour la Ligue des Champions n'est pas encore assurée : "Il nous reste trois points d'avance sur Nice, on va continuer à se battre pour la première place et essayer de sécuriser cette deuxième place".

Loïc Tanzi à l'Allianz Riviera

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages