Le PSG, entre Docteur Jekyll et Docteur Maboul

SO FOOT
·1 min de lecture

Le yin et le yang. Le jour et la nuit. La pluie et le beau temps. Le PSG et le PSG. En Ligue des Champions, Paris cultive sa dualité depuis un bon bout de temps. De façon générale, elle se montre plutôt entre un match aller et un match retour, avec la plupart du temps le premier brillant et le second désolant. Ce mercredi soir face à Manchester City, le PSG a montré ses deux visages en 90 minutes : lors des 45 premières, il a muselé le Manchester City du grand Pep Guardiola, étouffant son adversaire avec un pressing intelligent, se créant le plus d'occasions et rentrait au vestiaire avec un avantage d'un but, qui aurait pu être plus large ; en deuxième, Paris s'est effondré, s'est laissé submerger par des Skyblues en bien meilleure forme, et doit désormais marquer au moins deux buts à l'Etihad pour voir Istanbul.

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com