PSG féminin - Katarzyna Kiedrzynek aurait refusé Lyon avant de signer à Wolfsburg

Goal.com

Dans un long entretien pour 'Laczy nas Pilka', un média polonais, l'ancienne gardienne du PSG Katarzyna Kiedrzynek (29 ans) revient sur son départ. Elle révèle qu'elle aurait pu signer à l'Olympique Lyonnais plutôt que Wolfsburg, où elle vient de s'engager pour trois saisons.

"J'avais une offre de Lyon, explique Kiedrzynek, qui était en fin de contrat au PSG. Un entraîneur m'a appelée. Nous avons discuté assez longtemps, il a dit que j'étais la première gardienne qu'il appelait et qu'il aimerait que je vienne jouer là-bas. C'était très agréable et encourageant, mais il n'a pas réussi à me convaincre. Je n'ai jamais envisagé une telle solution."

L'Equipe rapporte ces propos où elle explique qu'il n'était pas possible pour elle de signer à Lyon après sept saisons au PSG.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Ce n'est pas seulement du respect pour le PSG et ses supporters, mais après toutes ces années où nous nous sommes férocement affrontés [...] je ne pouvais tout simplement pas le faire. J'ai vu mes coéquipières passer du PSG à Lyon et ça m'a toujours dégoûté. [...] On dit qu'un footballeur doit penser à sa carrière, mais ce n'est pas mon style. L'Olympique Lyonnais est le plus grand rival du PSG et je ne pouvais pas faire ça."

Des regrets pour sa dernière saison au PSG 

Katarzyna Kiedrzynek avait perdu sa place de titulaire avec le PSG cette saison au profit de la gardienne chilienne Christiane Endler. Un changement de statut qu'elle observe aujourd'hui avec un certain ressentiment.

"Lors du dernier match de la saison précédente, 'Chris' a reçu un carton rouge et n'a pas pu jouer les trois premiers matches de la nouvelle saison. [...] J'ai commencé la saison, j'étais en pleine forme. L'entraîneur (Olivier Echouafni) m'a complimentée dans les médias. Et soudain, quand la suspension de Chris s'est finie, il m'a appelé après l'entraînement et m'a dit qu'il me remerciait pour mes six ans à Paris, mais qu'il avait fait un choix. Chris serait la numéro un et je serai la numéro un bis. Il ne m'a fourni aucun argument, car il n'en avait pas. [...] Je pense même que ce n'est peut-être pas sa décision, car quelqu'un du club m'a confirmé qu'il s'agissait de marketing."

"Elle n'était pas meilleure que moi", ajoute Katarzyna Kiedrzynek à propos de Christiane Endler qu'elle qualifie tout de même d'une "excellente gardienne de but".

À lire aussi