PSG-Guingamp, Antoine Kombouaré : "On a pris une claque, c'est comme ça"

Le coach de Guingamp a reconnu qu'il lui était difficile de son équipe de résister au PSG dimanche soir.

Antoine Kombouaré a surtout regretté le deuxième but encaissé par son équipe. Pour l'entraîneur guingampais, c'est celui-là qui a permis aux Parisiens de dérouler derrière (4-0). L'entraîneur guingampais espère désormais que son équipe va se ressaisir dès la semaine prochaine en championnat (réception de Toulouse). Objectif Top 10, sans oublier la demi-finale de Coupe de France contre Angers.

Le film de la rencontre

Est-ce le premier but qui a plombé votre rencontre ?

Antoine Kombouaré : Le premier, mais surtout le deuxième. Le premier est dû a une erreur, mais le deuxième nous fait très mal. C'est rageant. On avait le sentiment d'avoir fait une très bonne première mi-temps. Il fallait continuer à jouer. Quand vous faites des erreurs, vous le payez cher. En deuxième mi-temps, on a pris une claque, c'est comme ça.

Ce n'était pas le même PSG qu'au match aller...

C'était un PSG beaucoup plus costaud, beaucoup plus patient. Ici, la deuxième mi-temps est souvent plus difficile. C'était une grosse équipe du PSG, surtout en deuixème mi-temps et c'est difficile de résister.

Pour vous, Cavani est-il indispensable à cette équipe parisienne ?

C'est une équipe qui a beaucoup de possibilités offensives. Elle est capable de bien défendre, mais aussi de bien attaquer. Le danger vient de partout. Draxler était moins bien, mais c'est vrai que Cavani marque deux buts. Mantalement, il est très costaud. Il va rater deux ou trois occasions mais jusqu'au bout il va se battre et rattraper ses erreurs.

Il ne vous reste plus que la Coupe de France aujourd'hui ou reste-il un coup à jouer en championnat ?

On veut rectifier le tir dès le week-end prochain et terminer le championnat dans la première moitié de classement. Et on a effectivement un match de coupe (demi-finale contre Angers, ndlr) qui nous tient à cœur.

Benjamin Quarez, au Parc des Princes

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages