PSG-Guingamp, Cavani brille alors que sa prolongation avance dans le bon sens

En repartant vers Doha, l'Emir du Qatar,  Tamim ben Al Thani, aura peut-être glissé un petit mot à Nasser Al-Khelaifi au sujet d'Edinson Cavani. Présent dans les tribunes du Parc des Princes pour voir le PSG s'imposer face à Guingamp dimanche (4-0), le propriétaire aura apprécié la performance de l'avant-centre, en pleines négociations pour prolonger son contrat (2019). L'Uruguayen, passeur, puis double buteur, a confirmé ses statistiques impressionnantes cette saison : 42 buts en 41 rencontres disputées avec le club de la capitale.

PSG-Guingamp : les 6 choses à retenir 

L'ancien Napolitain n'est plus qu'à 8 réalisations du record historique de Zlatan Ibrahimovic  sur une saison avec le maillot parisien (50 buts). Et il reste, au minimum, 8 matches à disputer pour les champions de France. "Ses performances sont très bonnes pour l'équipe, a confié Unai Emery en conférence de presse dimanche. Mais il a aussi besoin de progresser dans le jeu. Il a fait une passe décisive pour Di Maria et sur ses deux buts, il a réalisé un bon travail." Un discours logique pour un entraîneur qui ne souhaite pas sortir une individualité d'un collectif. L'Espagnol est pourtant conscient de l'apport de son attaquant. "Tous les matches, il veut les jouer pour aider l'équipe, poursuivait-il. C'est le buteur de l'équipe, mais les passes décisives, comme celle de ce soir (dimanche) sont aussi importantes. Cavani est aussi très bon pour faire le pressing et c'est très important pour nous."

Edinson Cavani PSG Guingamp Ligue 1 09042017

Cavani va prolonger jusqu'en 2020

Si le Paris Saint-Germain est à la recherche d'un avant-centre pour la saison prochaine, ce n'est certainement pas pour mettre Edinson Cavani dehors. Mais pour l'épauler. Sous contrat jusqu'en 2019 avec le club de la capitale, le natif de Salto n'est plus très loin de signer une prolongation de deux saisons. Alors que Patrick Kluivert menait les négociations avec son entourage ces derniers mois et ne voulait rien lâcher sur certains détails, c'est Nasser Al-Khelaifi qui a repris les choses en mains depuis peu. Un détail d'importance alors que l'ancien Napolitain n'avait pas encaissé les recherches d'un grand avant-centre menées par le Directeur du Football. "Ce sont des détails qui prennent beaucoup, beaucoup de temps. Il n'y a toujours pas d'accord définitif, mais ça devrait se résoudre assez vite", explique un proche de l'attaquant. Dès cette semaine ? Les deux jours de repos devraient permettre de faire avancer les négociations.

La masterclass d'Edinson Cavani : comment réaliser une bonne reprise de volée ?

Ce qui bloquait encore l'officialisation de ce nouveau bail est résumé comme des "caprices" par certains proches. Des histoires de primes surtout. Edinson Cavani ne souhaite pas être mis à l'amende en cas de retour en retard de vacances et souhaite pouvoir gérer certaines parties de son image. Sa communication également est un point sensible alors que l'attaquant vient d'ouvrir un nouveau site internet. Très attaché à son pays et à Salto, sa ville natale, Edinson Cavani souhaite garder une liberté de communication pour pouvoir développer certains projets quand le Paris Saint-Germain demande dorénavant à ses joueurs de ne plus passer au-dessus du service de com' du club. Le joueur souhaite également que le club prenne en charge les nouveaux impôts qu'il va devoir payer alors qu'il ne sera plus soumis au régime pour les impatriés.

Edinson Cavani veut rester au Paris Saint-Germain, le club veut conserver Edinson Cavani : la prolongation n'est plus qu'une question de jour. Au milieu des discussions, l'Uruguayen a tout de même demandé à ses proches de se renseigner sur le prochain mercato parisien. Avec une volonté d'être rassuré sur le futur du club. Comme Marco Verratti ou Adrien Rabiot, l'attaquant veut être convaincu qu'il est dans une équipe capable de remporter la Ligue des champions à court terme. Sur ce point, Unai Emery est un homme important. Alors que les relations avec Laurent Blanc n'étaient pas idylliques, Cavani adore l'Espagnol. Ce dernier n'hésite pas à lui faire faire jusqu'à trois séances spécifiques devant le but par semaine. Ce qui peut expliquer la grande saison réalisée par l'Uruguayen. 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages