PSG : Lionel Messi n’est pas la seule polémique de ce PSG-OL…

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Si la sortie de Lionel Messi avant la fin du match face à l’OL a fait couler beaucoup d’encre ces dernières heures, un autre fait important du match suscite une vive polémique : le penalty transformé par Neymar.

Dimanche soir, au terme d’une rencontre particulièrement serrée, le PSG a fini par l’emporter face à l’OL (2-1) grâce à un but inscrit par Mauro Icardi à la dernière minute. Un résultat donc au final positif pour le club de la capitale, qui a pourtant fait polémique à plus d’un titre, à commencer par la réaction de Lionel Messi qui a semblé mécontent d’être remplacé à un quart d’heure de la fin : « La réaction de Messi ? Je lui ai seulement demandé comment il allait, il m'a répondu “très bien, aucun problème” et c’est tout. C’était ça la conversation qu’on a eue près du banc », a indiqué Mauricio Pochettino après la rencontre pour éteindre la polémique autour de Messi. Mais un autre fait de jeu a fait couler beaucoup d’encre….

L’OL remonté sur le penalty de Neymar

En effet, Neymar a obtenu un penalty peu après l’heure de jeu, qu’il s’est lui-même chargé de transformer sur une faute qui semblait pourtant peu évidente. Et il n’en a pas fallu davantage pour que Jean-Michel Aulas pousse un énorme coup de gueule : « On est très fiers de nos joueurs ce soir. On a réussi à bien gêner cette équipe du PSG. Le penalty est une aberration. La VAR aurait dû intervenir. La décision n'est pas normale », a d’abord lâché le président lyonnais au micro d’OL TV, avant d’en remettre une couche…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles