PSG : Luis Campos projetterait de mettre en place un « loft » pour les indésirables

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
CHRISTOPHE SAIDI/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

FOOTBALL - Le nouveau conseiller du football du Paris-Saint-Germain ne devrait pas faire dans les sentiments avec les joueurs dont il ne veut plus

Bientôt le grand ménage du PSG ? Selon Le Parisien, le nouveau conseiller football du club de la capitale Luis Campos, en poste depuis le 10 juin, réfléchirait à la création d’un « loft » dans lequel seraient placés les joueurs qui ne correspondent plus au nouveau projet sportif. De nombreux joueurs, par exemple Laywin Kurzawa, Julian Draxler ou Ander Herrera, choisis ou prolongés par l’ancien directeur sportif Leonardo, ne font pas partie des plans de Campos et du très probable prochain entraîneur, Christophe Galtier.



Combien y aurait-il de lofteurs ? C’est une grande question, sachant que le nombre d’indésirables ne se compte pas forcément sur les doigts d’une main (Dagba et Icardi seraient aussi concernés), et que ce concept doit répondre à des critères juridiques bien précis en accord avec le droit du travail.

La porte est grande ouverte

Pour illustrer la méthode Campos, Le Parisien cite Julian Palmieri, qui avait été placé dans cette situation après l’arrivée du Portugais à Lille en 2017. « Au PSG, ils vont être sortis du groupe, se changer dans un vestiaire différent, leur place de parking enlevée… Tout faire(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Mercato PSG : Avec la prochaine arrivée de Vitinha, Luis Campos met déjà sa patte sur le recrutement parisien
PSG : « Confiance et complémentarité »… Qu’est-ce qui fait de Galtier l’heureux élu de Campos pour le poste d’entraîneur ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles