PSG - Malaise : Ça chauffe encore dans le feuilleton Mauro Icardi/Wanda Nara !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après avoir affiché leurs déboires amoureux sur la place publique, Mauro Icardi et Wanda Nara semblent s’être réconciliés. Cependant, le feuilleton se poursuit, avec notamment la dernière sortie de China Suarez, accusée par la femme de l’attaquant du PSG d’être à l’origine de leur brouille.

Si certaines personnes préfèrent rester discrètes lorsqu’il s’agit de leur vie privée, ce n’est pas le cas de Wanda Nara et Mauro Icardi. Samedi dernier, la femme de 34 ans, qui partage sa vie avec l’attaquant du PSG et gère accessoirement sa carrière, a laissé entendre sur les réseaux sociaux que leur histoire d’amour était terminée avec un message assez explicite : « Une autre famille détruite pour une salo*. » Wanda Nara a confirmé dans la foulée être « séparée » et a quitté Paris pour se rendre à Milan, loin de son mari accusé d’adultère. Une affaire impactant directement le PSG, puisque Mauro Icardi, très affecté, a été autorisé à ne pas participer à l’entraînement de dimanche et lundi avant que celui-ci ne soit forfait pour la réception de Leipzig (3-2) en Ligue des champions. Depuis, les deux tourtereaux alimentent les réseaux sociaux et la presse s’en donne à cœur joie, donnant à cette histoire un air de telenovela qui n’a pas encore connu son dénouement. En Argentine, on assure même que Mauro Icardi aurait fait pression auprès de Wanda Nara en menaçant de quitter le PSG, un avertissement direct à celle gérant ses intérêts de footballeur professionnel.

« Ce qui se passe aujourd'hui…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles