PSG - Malaise : Blessure, Argentine… Le PSG est impuissant pour Leo Messi !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que Leo Messi va une nouvelle fois manquer un match du PSG avant de partir en Argentine, le club de la capitale n’a pas caché son agacement face à la situation.

Touché aux adducteurs ainsi qu’au genou, Leo Messi va manquer un deuxième match de suite avec le PSG ce samedi soir. En effet, après le déplacement à Leipzig cette semaine en Ligue des champions, l’international argentin va devoir faire l’impasse sur la rencontre opposant le club de la capitale aux Girondins de Bordeaux comme l’a annoncé l’écurie parisienne ce vendredi en milieu d’après-midi. Mais malgré son état de santé qui ne préoccuperait pas le PSG, Leo Messi s’envolera bien en direction de l’Argentine pour le rassemblement de son équipe nationale pour la prochaine trêve. Et cela ne manque pas de frustrer Mauricio Pochettino

« Léo arrive dans la période où il va être de nouveau disponible »

En effet, présent en conférence de presse ce samedi, l’entraineur du PSG n’a pas caché une certaine forme d’agacement et d’impuissance face à la situation du club avec les sélections nationales. « Leo Messi ne sera pas disponible demain. Il va voyager en sélection. On espère qu'il sera disponible pour la sélection et qu'il pourra revenir après. (…) Leandro, je ne sais pas s'il va y aller... Mais je crois que la règle, c'est que les joueurs doivent aller en équipe nationale quand ils sont convoqués. Et Léo arrive lui dans la période où il va être de nouveau disponible », a expliqué l’entraineur argentin.

Et cela tombe bien si…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles