PSG - Malaise : Le calvaire de Sergio Ramos touche à sa fin !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après de longs mois d'attente, Sergio Ramos s'apprête a enfin reprendre la compétition. L'ancien capitaine du Real Madrid a repris l'entraînement collectif cette semaine et pourrait donc enfin étrenner le maillot du PSG à la fin du mois de novembre.

16 ans après son arrivée au Real Madrid, Sergio Ramos a finalement quitté le club merengue après un désaccord avec Florentino Pérez concernant sa prolongation. Le PSG a ainsi décidé de sauter sur l'occasion pour s'attacher les services de l'international espagnol qui s'est engagé pour deux saisons avec le club parisien. Cependant, l'ancien capitaine du Real Madrid n'a toujours pas disputé la moindre minute sous ses nouvelles couleurs. Une situation qui a suscité l'inquiétude auprès des observateurs puisque les pépins physiques de Sergio Ramos ne semblaient pas s'améliorer. Cependant, Leonardo a récemment mis les choses au clair dans ce dossier. « La presse espagnole dit qu'il y a un problème avec Ramos et vous jouez le jeu de la presse espagnole. Ils ont envie de dire qu’il est nul et vous aidez. Mais on savait tout, on sait où en sont nos joueurs, on le sait ! Donc c'est un peu trop », a lâché le directeur sportif du PSG en zone mixte après la victoire contre le LOSC (2-1). Et les grands débuts de Sergio Ramos se confirment.

Ramos prépare son grand retour

En effet, ces derniers jours, dans son traditionnel point médical, le club parisien assurait la semaine dernière que « Sergio Ramos reprendra avec le groupe la semaine prochaine. »…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles