PSG - Malaise : Le ton est donné pour l’avenir de Neymar !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans un entretien qu’il a récemment accordé à DAZN, Neymar jetait un froid sur son avenir, et ses propos n’ont pas manqué de faire couler beaucoup d’encre par la suite. Mais à en croire les derniers témoignages, la star brésilienne du PSG n’envisage en aucun cas de raccrocher les crampons…

Prolongé par le PSG jusqu’en juin 2025 en mai dernier, Neymar (29 ans) semblait avoir définitivement fixé son avenir pour la fin de son aventure européenne, et peut-être même jusqu’à sa retraite. Mais dans un entretien accordé à DAZN le 10 octobre dernier, l’international brésilien avait jeté un gros froid sur la suite de sa carrière : « Je pense que ce sera ma dernière Coupe du monde. Je ne sais pas si j’ai encore assez de force spirituelle pour continuer à jouer au football. Je ferai tout ce que nous pouvons pour gagner en 2022. C’est mon rêve le plus cher depuis que je suis enfant de mener mon pays à la victoire. J’espère y arriver », indiquait Neymar. Des propos pour le moins énigmatiques et qui avaient rapidement fait le tour du monde, mais il semblerait que l’attaquant du PSG ait un peu grossi le trait sur la suite de sa carrière.

Marquinhos et Pochettino rassurent pour Neymar

Interrogé mardi soir au micro de TNT Sports Brazil après la victoire du PSG contre Leipzig en Ligue des Champions (3-2), Marquinhos a réagi à ces propos de Neymar en apportant quelques précisions : « Les gens parlent beaucoup, il s'est senti très incompris. Il ne sait pas comment ce sera après la Coupe du monde, il…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles