PSG - Malaise : Donnarumma, Benzema... Pochettino insiste après le fiasco à Madrid !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pointé du doigt comme le principal responsable de l’élimination en 8ème de finale de Ligue des Champions contre le Real Madrid, Mauricio Pochettino est revenu sur cette désillusion en rappelant la décision de l’arbitre sur le premier but madrilène.

La pilule a encore du mal à passer. Ce samedi, le Real Madrid disputera face à Liverpool sa cinquième finale de Ligue des Champions en huit ans. Un stade de la compétition que les Madrilènes auraient pu ne jamais atteindre si le PSG avait fait preuve d’un peu plus de caractère. Malgré les deux buts d’avance et la nette domination sur le jeu, le club de la capitale s’est laissé submerger par un Karim Benzema des très grands soirs. Résultat, le PSG est retombé dans ses travers et c’est tout un projet qui a été remis en question. Pointé du doigt comme le principal coupable, Mauricio Pochettino s’est longuement caché derrière l’arbitrage pour expliquer cette désillusion. Pour lui, l’arbitre de la rencontre aurait dû siffler faute sur Gianluigi Donnarumma au moment de l’égalisation. Trois mois après, Mauricio Pochettino ne semble pas avoir changé de disque et continue de mettre en avant la potentielle erreur de l’arbitre pour justifier en grande partie l’élimination du PSG.

«Je pense que le Paris Saint-Germain a été le plus proche d'éliminer le Real Madrid en termes de contrôle, de domination et de jeu»

« Nous avons eu un bon tour de qualification. A Paris, nous étions clairement supérieurs. Nous avons dominé et nous avons échoué à 1-0, en…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles