PSG - Malaise : Vers un fiasco retentissant avec Sergio Ramos ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Si le Paris Saint-Germain a assuré par la voix de son directeur sportif Leonardo n’avoir aucune inquiétude au sujet de l’état de santé de Sergio Ramos, la réalité pourrait être bien différente en coulisses. Et le moins que l’on puisse dire est que les échos parus dans la presse invitent davantage à l’inquiétude qu’à l’optimise.

Il y a un peu plus d’un an, au sortir du Final 8 de la Ligue des champions à Lisbonne, le Paris Saint-Germain prenait la décision de se séparer de son emblématique capitaine Thiago Silva. Arrivant au terme de son contrat, le défenseur brésilien n’a tout simplement pas été prolongé par le club de la capitale et a ainsi filé du côté de Chelsea, là où il a été rejoint par Thomas Tuchel en janvier dernier. Pendant ce temps, le PSG a avancé dans sa logique de renouveau en misant sur le duo composé de Marquinhos, désormais capitaine, et de Presnel Kimpembe. Seulement voilà, si les deux hommes n’ont pas été mauvais, bien au contraire même, la sensation de nombreux observateurs était qu’il manquait un homme à leurs cotés. Ainsi, bien que cela apparaisse comme un aveu d'échec dans son choix initial, la direction parisienne a décidé de sauter sur l’opportunité de marché que représentait Sergio Ramos au cours de la dernière fenêtre estivale des transferts en lui faisant parapher un contrat de deux ans.

Le PSG assure qu’il n’y a pas de problème avec Sergio Ramos, mais…

Seulement voilà, rien ne se passe comme prévu à l’heure actuelle pour le joueur ayant quitté librement…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles