PSG - Malaise : Marquinhos, Leonardo… Le PSG fait front derrière Neymar !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que Neymar a eu l’occasion de répondre aux critiques ce vendredi soir, le PSG n’a également pas manqué d’apporter son soutien à l’international brésilien par les voix de son directeur sportif et de son capitaine.

L’heure était aux règlements de compte ce vendredi soir au sortir de la victoire 2-1 du Paris Saint-Germain contre le LOSC au Parc des Princes en ouverture de la douzième journée de Ligue 1. En effet, à l’issue de la rencontre, Leonardo s’est présenté en zone mixte afin de se prononcer sur plusieurs sujets de tensions qui occupent l’actualité parisienne, de Mauricio Pochettino à Sergio Ramos en passant par le cas de Leo Messi, tout en fustigeant le traitement médiatique dont fait l’objet le club de la capitale. Cependant, le directeur sportif parisien ne s’est pas arrêté en si bon chemin et a également tenu à aborder le cas de Neymar.

« Neymar est injustement critiqué je pense »

Il faut dire que l’international brésilien n’est pas ménagé par les observateurs depuis le coup d’envoi de cet exercice 2021/2022. Son implication dans le football est remise en question depuis la parution de ses propos à DAZN - un entretien au cours duquel il expliquait que la Coupe du monde 2022 pourrait être sa dernière car il ne sait pas s’il a encore la force de subir la pression au Brésil, tandis qu’il affiche un rendement moins reluisant que par le passé et que sa forme physique interroge. Bref, tout est bon pour critiquer Neymar dernièrement, et Leonardo n’a justement pas caché qu’il…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles