PSG - Malaise : Messi, Neymar... L'énorme casse-tête que doit gérer Pochettino !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avant la réception de Clermont samedi, Mauricio Pochettino doit faire face à de nombreuses absences. Entre les blessures et les retours tardifs des internationaux, l'entraîneur du PSG doit gérer un vrai casse-tête.

Après un début de saison bien géré avec quatre victoires en quatre matches, Mauricio Pochettino espérait probablement pouvoir compter sur un effectif au complet au mois de septembre. En effet, entre les sud-américains qui ont disputé la Copa America et les Européens à l'Euro, le PSG a récupéré des joueurs très tardivement à l'image de Neymar et Lionel Messi qui n'ont pris part qu'à une seule rencontre cette saison. Cependant, tout ne risque pas de s'améliorer tout de suite. Et pour cause, entre les blessures et la nouvelle trêve internationale, Mauricio Pochettino doit gérer un véritable casse-tête qu'il a parfaitement résumé en conférence de presse : « On doit leur laisser le temps de se remettre et nous devons gagner des matchs. » Par conséquent, trouver un onze à aligner pour affronter Clermont samedi ne s'annonce pas facile.

Quelle onze contre Clermont ?

En effet, devant les médias, Mauricio Pochettino a annoncé plusieurs absents : « Pour les joueurs sud-américains, pour une question de bon sens, Paredes, Messi, Di Maria, Neymar, ils ne seront pas là. » Les Argentins et le Brésiliens ont joué dans la nuit de jeudi à vendredi, il était donc impossible de les aligner dès samedi. Autre absent de marque, Sergio Ramos qui ne sera toujours pas remis. Malgré tout, pour le…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles