PSG - Malaise : Neymar lâche ses vérités à ses détracteurs !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors qu’il a fait l’objet de nombreuses critiques au cours des dernières semaines, aussi bien sur des sujets sportifs qu’extra-sportifs, Neymar a eu l’occasion d’apporter sa vérité à ses détracteurs.

Il est clair que Neymar ne traverse pas le meilleur début de saison de sa carrière. En effet, l’international brésilien parait à la peine physiquement et ne parvient plus à faire des différences individuelles et techniques comme par le passé. Surtout, c’est le sujet de son investissement qui a été questionné récemment dans la mesure où sa sortie auprès de DAZN a inquiété des observateurs. À cette occasion, le numéro 10 du PSG avait expliqué que la Coupe du monde 2022 pourrait être sa dernière avec le Brésil dans la mesure où il ne savait pas s’il aurait encore la force pour supporter la pression avec sa sélection après celle-ci. Pour certains observateurs, les propos de Neymar jetaient un froid sur son avenir au PSG et pouvaient interroger sur sa réelle implication avec un club au sein duquel il est engagé jusqu’en 2025.

« Comment peut-on tenir 12 ans au sommet sans prendre soin de soi ? »

Cependant, à l’occasion d’un entretien à la chaine YouTube Fui Clear, Neymar a clairement affirmé être heureux au PSG actuellement et a tout sauf jeté un froid sur son avenir au sein du club de la capitale. « Je suis heureux (…) Pour moi le bonheur, c'est me sentir bien avec mes coéquipiers, c'est être bien avec le club, être à l'aise dans la ville, dans ma maison également. C'est être bien avec ma…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles