PSG - Malaise : Ces terribles signaux sur la situation de Sergio Ramos...

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que Sergio Ramos n’a toujours pas été en mesure de faire ses débuts avec le Paris Saint-Germain, la situation commencerait quelque peu à agacer certaines personnes en interne.

Recruté cet été dans le cadre d’un transfert libre après la fin de son contrat au Real Madrid, Sergio Ramos était censé apporter toute son expérience à la défense du Paris Saint-Germain, lui qui a tout gagné au cours de sa carrière. Seulement voilà, pour l’instant, les choses ne se passent pas comme imaginé pour le natif de Camas. En effet, déjà sujet au blessure lors de ses six derniers mois chez les Merengue, Sergio Ramos n’a tout simplement pas débuté la moindre minute de jeu avec le PSG pour l’instant, et cela devrait encore durer un petit moment malgré les échos positifs sortis sur le sujet en Espagne.

Certains se posent des questions sur Sergio Ramos

En effet, tandis qu’il est déjà acté que Sergio Ramos sera forfait pour le match contre Angers ce vendredi, tout comme celui contre le RB Leipzig en Ligue des champions mardi prochain, il avait été annoncé que le numéro 4 du PSG pourrait faire son retour contre l’OM ce dimanche. Cependant, Le Parisien jette un gros froid sur cette possibilité ce jeudi en indiquant que ke staff parisien voudrait d’abord que Sergio Ramos travaille pendant une semaine complète avec le groupe avant d’envisager de le convoquer. Ainsi, il est clair qu’une convocation pour Le Classique parait délicate vu le timing, et la prochaine date éventuelle de retour si la condition…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles