PSG - Malaise : Sergio Ramos sort du silence avant ses grands débuts !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors qu’il pourrait faire ses grands débuts avec le PSG dimanche, lors du déplacement à Saint-Etienne, Sergio Ramos s’est prononcé sur ses premiers mois compliqués dans la capitale et se montre désormais confiant pour la suite.

Arrivé libre cet été en provenance du Real Madrid, Sergio Ramos n’a toujours pas eu l’occasion de réaliser ses grands débuts avec le PSG. Le défenseur de 35 ans traîne une longue blessure au genou gauche et a également été gêné au mollet, de quoi compliquer le début de son aventure parisienne. Cependant, Sergio Ramos semble enfin voir le bout du tunnel. Après avoir été intégré le groupe de Mauricio Pochettino cette semaine pour le déplacement à Manchester City, l’Espagnol peut désormais espérer disputer ses premières minutes avec le PSG ce dimanche, contre l’ASSE. À cette occasion, la recrue estivale s’est livrée à Prime Video et revient sur ses mois de doute, alors que de nombreuses rumeurs ont circulé à son sujet.

« Je peux continuer à jouer pendant quatre ou cinq années encore »

« Au final, ce sont des moments difficiles, des moments de solitude. Ce sont des heures entières en salle de sport avec le kiné, le préparateur physique… Tu as en permanence des pensées négatives qui te font douter un peu parfois. Mais j’ai toujours cru en moi, cru dans le travail. Je me concentre sur le fait de rendre au club la confiance qu’il a placée en moi. J’espère atteindre mon meilleur niveau », a expliqué Sergio Ramos, qui se montre très optimiste pour la suite de sa…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles