PSG-Manchester City, la guerre du Golfe 2.0

SO FOOT
·1 min de lecture

D'un côté, le Paris Saint-Germain, propriété depuis 2011 de Qatar Sport Investment (QSI), relié directement à l'émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani. De l'autre, Manchester City, passé sous pavillon émirati en 2008 via le cheikh Mansour et l'Abu Dhabi United Group. Au milieu : une place en finale de Ligue des champions en jeu. Mais pas que. Car entre le PSG et City, c'est bien plus qu'un match de football qui se joue ce mercredi, entre deux clubs aux mains d'États du Golfe rivaux depuis leurs naissances en 1971, date à laquelle le Qatar a refusé d'intégrer la Fédération des Émirats arabes unis (EAU). Depuis, les deux pays se tirent la bourre, et parfois plus, ce qui fait de cette demi-finale de C1 un choc géopolitique. D'autant plus que la crise diplomatique entamée en 2017 touche à sa fin. Officiellement.

"Entre ces monarchies nées la même année, il y…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com