PSG : Mbappé, Messi et Neymar, que gagnent-ils de leurs sponsors ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Messi PSG sponsors
Lionel Messi est un aimant à sponsors et celui qui, au PSG, gagne le plus de ses commanditaires.

Au PSG, Messi, Neymar, comme Mbappé, qui a récemment prolongé jusqu’en 2025, sont payés à coup de dizaines de millions d’euros chaque année par le club. Cependant, il ne s’agit pas de leur seule source de revenus. Le trio d’attaque appartient déjà auclassement des sportifs les mieux payés de la planète en 2022, en combinant salaire et sponsor. Justement, quels sont les commanditaires des trois Parisiens et que leur rapportent-ils ?

Côté sponsor, les joueurs du PSG sont parmi les mieux rémunérés

D’après le magazine Forbes, Lionel Messi est le footballeur le mieux payé par ses partenaires commerciaux, à égalité avec une certain… Cristiano Ronaldo, son éternel rival lusitanien. Ils pointent tous les deux à 55 millions de dollars, soit environ 51,2 millions d’euros et sont les footballeurs qui gagnent le plus des partenaires commerciaux dans le monde. Mais pas les sportifs ; le basketteur LeBron James, la tenniswoman Naomi Osaka, ou le golfeur Tiger Woods les devancent ici Lionel Messi ne manque pas de commanditaires. D’adidas à Gatorade, en passant par le tout récent Socios.com, le septuple Ballon d’or est un joueur très bankable. Il en est de même pour ses deux compères parisiens.

Messi est loin devant Neymar et Mbappé, mais l’écart se resserre

Les revenus sponsors du numéro 10 brésilien, Neymar, sont moins conséquents que ceux de son aîné et coéquipier argentin, au PSG. Ils sont estimés à 23,3 millions d’euros (25 M$), avec des contrats avec Red Bull, Puma, ou les jeans Replay. Quant à Kylian Mbappé, grâce à Hublot, Nike ou encore EA Sports, le Français a gagné légèrement moins de 14 millions d’euros (15 M$). Ces montants ont été calculés de mai 2021 à mai 2022, en fonction des estimations des contrats de sponsoring, des frais d’apparition et des revenus de licence. Toutefois, ces chiffres sont bien différents de ceux de KPMG, datant de début 2021, où « Ney » arrivait en première position.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles