Messi a investi 30 M€ dans un hôtel… qui risque la destruction

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Hôtel Messi
Pour une histoire de balcons hors normes, l’hôtel MiM de Sitges risque la destruction.

C’est le premier hôtel acheté par Lionel Messi et son partenaire, le groupe Majestic, depuis que les deux ont lancé une chaîne conjointe sous l’appellation MiM. En 2017, nous l’avions évoqué sur Sportune, l’Argentin et ses partenaires ont investi une trentaine de millions d’euros, dans la reprise d’un établissement situé sur la commune de Sitges, non loin de Barcelone.

[See image gallery at www.sportune.fr]

En 2017, Lionel Messi et ses partenaires ont racheté un hôtel à Stiges

L’hôtel avait déjà ses quatre étoiles, il a été construit en 2013 et les nouveaux investisseurs ont procédé à des travaux de rénovation. Depuis, l’hôtel fonctionne normalement, avec des nuits payés de 130 à 200 euros minimum, selon les périodes. Sauf que selon El Confidencial en Espagne, les autorités pourraient décider de sa destruction, car il ne respecterait pas les plans initiaux.

Des balcons construits plus imposants que l’autorisaient les plans

Dans cette affaire, précisons que Messi et ses associés seraient les principales victimes, de l’ancien propriétaire, un certain Francisco Sánchez Rodríguez. C’est lui qui a construit l’hôtel en 2013, après l’obtention du permis, en 2009. Mais il l’aurait fait, en se détournant quelque peu de ce qui était prévu, notamment avec les balcons plus imposants qu’il ne l’aurait déclaré. Il suffirait alors de les réduire pour que tout rentre dans l’ordre ? Pas si simple, raconte le média espagnol, car selon l’ancien propriétaire, lesdits balcons supporteraient toute une partie de l’hôtel et leur rénovation risquerait d’entraîner l’effondrement de la structure haute de l’établissement.

L’attaquant du PSG et ses associés pourraient avoir à modifier la structure extérieure

De son côté, le média Infobae nuance l’information, car il croit savoir que les propos de l’ancien propriétaire sont une forme de « pression » mise sur les autorités de l’urbanisme catalan. Et qu’en tout état de cause, il n’y aurait ni risque d’effondrement de l’hôtel, ni mesure prise pour sa destruction. Mais il serait vrai que l’attaquant du PSG et ses partenaires financiers pourraient avoir à réaliser les travaux, pour remettre l’hôtel aux normes de ce qu’elles devaient être à l’origine.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles