PSG-Monaco (3-3), Neymar avait pourtant pris les rênes

Si certains doutaient encore de son implication, ils peuvent être rassurés. Auteur d'un doublé, et à l'origine du but contre son camp de Ballo-Touré (24e), Neymar a clairement été le plus en vue au sein d'un PSG bousculé comme rarement cette saison, par une belle équipe de Monaco dimanche soir (3-3).

Le Brésilien, dont le nom a été scandé par le public dès l'annonce des compos, n'a pas ménagé ses efforts. Comme contre Saint-Etienne (6-1) mercredi, il a joué pour l'équipe, venant chercher des ballons bas, tout en faisant monter le bloc par ses chevauchées. Un Neymar impliqué et récompensé par deux buts, donc. Le premier dès sa première occasion, d'un bel enchaînement sur un service long de Verratti (1-0, 3e). Et le second, juste avant la pause, sur un penalty transformé sans trembler d'un contre-pied parfait qui n'a laissé aucune chance à Benjamin Lecomte (2-0, 42e).

Bien trop seul 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

L'ancien Barcelonais aurait même pu signer un triplé si le portier monégasque n'avait pas sorti sa frappe au point de penalty, en début de deuxième période (54e). Une action qu'il peut regretter car Islam Slimani, ensuite, a permis à l'ASM d'égaliser après l'intervention du VAR (3-3, 72e). La conséquence d'un énième alignement approximatif de la défense parisienne, qui retrouvait Thiago Silva, associé à Marquinhos dans l'axe.

Neymar PSG Paris Saint-Germain 2019-20
Neymar PSG Paris Saint-Germain 2019-20

Leur association a été l'une des déceptions de la soirée. Car contrairement à Neymar, le reste de l'équipe a été en difficulté. Les trois autres membres du "carré magique" n'ont pas rayonné. Idem pour le duo Gueye-Verratti au milieu. Le "Ney" a pourtant tout tenté pour pousser les siens. Il est allé jusqu'à haranguer la foule sur un corner qu'il venait lui-même d'obtenir (57e), mais ça n'a pas suffi pour permettre au PSG d'enchaîner son troisième succès en 2020. Le rappel à l'ordre est clair. Et c'est encore Neymar, en patron, qui est allé s'expliquer au micro de Canal+ après le coup de sifflet final, mais aussi en zone mixte.

"C'était un grand match. Un bon test pour nous. Je crois que n'avons pas fait notre meilleure partie, mais nous avons bien joué. Nous nous sommes créés des occasions. Il faut continuer à avancer et faire mieux pour ne plus perdre de points à domicile", a-t-il déclaré, exprimant son souhait de continuer à jouer avec quatre offensifs à l'avenir. Même si dimanche, au sein du quatuor, il était de loin le plus inspiré.

Benjamin Quarez, au Parc des Princes.

À lire aussi