PSG : Nasser Al-Khelaïfi fustige la Mairie de Paris

Nasser Al-Khelaïfi (F. Faugère/L'Équipe)

Dans un entretien au quotidien espagnol « Marca », le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi a dénoncé l'attitude des élus locaux, certain qu'ils souhaitent le départ du PSG du Parc des Princes.

Acquérir le Parc des Princes, propriété de la ville de Paris, a toujours été le souhait de QSI depuis le rachat du PSG en 2011. Pour les Qatariens, le développement du club parisien passera automatiquement par l'acquisition du stade construit en 1972. Les dirigeants parisiens ont décidé de mettre ce dossier en priorité cette saison. Comme en témoignent les discussions engagées avec la Mairie de Paris et le constat, aussi, que les deux parties sont encore loin de s'entendre sur le sujet avec des élus locaux, pas vraiment enclins à céder l'enceinte de la Porte de Saint-Cloud.

Un bail de 30 ansDisposant d'un bail emphytéotique de 30 ans, le PSG aurait reçu une proposition de la Mairie de Paris autour de 350 millions d'euros, jugée beaucoup trop élevée, à tel point que le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi envisagerait même de quitter ce stade historique. « Notre première option est de rester, mais je ne pense pas que la Mairie veuille que nous restions, a-t-il indiqué dans un entretien au quotidien madrilène Marca. Ils font pression sur nous pour que nous partions. Cela fait cinq ans que nous discutons avec eux. À chaque fois, ce sont les mêmes fausses promesses : aujourd'hui, demain, cette élection, la prochaine élection... Nous sommes fatigués de tout cela. J'aime le Parc des Princes, c'est notre histoire et je la respecte plus que tout, et rester a toujours été notre premier choix. »

lire aussi : Toute l'actualité du PSG

« NAK » a aussi rappelé les sommes exceptionnelles engagées par le PSG. « Quelque 80 millions d'euros ont été investis dans le stade de notre poche, mais ce n'est pas notre stade, qui d'autre le ferait ? Nous voulons un stade comme tous les autres clubs, nous devons augmenter nos revenus, avoir un meilleur stade pour nos fans, et avoir plus de fans qui viennent que nous ne pouvons en accueillir. »

Nasser Al-Khelaïfi semble plus déterminé que jamais : « Le conseil municipal pense que nous plaisantons, mais ce n'est pas le cas et nous sommes très sérieux quant aux autres options. Nous ne sommes plus les bienvenus au Parc des Princes. Ils jouent avec nous et nous en avons assez. »

Quant à la rumeur du désengagement de QSI, attisée par l'annonce de l'ouverture à hauteur de 15 % du capital du club, Nasser Al-Khelaïfi a joué l'étonnement, toujours dans l'entretien à Marca : « Cela me fait rire. Je ne sais pas si je dois répondre à cette question parce que cela ressemble à une blague pour moi. Ce n'est que le début pour QSI et le PSG et tout ce que nous faisons. Nous sommes sur le point d'entrer dans une deuxième phase où nous allons connaître une croissance incroyable. Les jours les plus excitants sont encore à venir au PSG. »

lire aussi : Toute l'actualité du football