PSG-OM : âmes hypersensibles s'abstenir

SO FOOT
·1 min de lecture

Sans parler de rituel, cela commence doucement à ressembler à une marotte. Alors que l'Olympique de Marseille va retrouver le PSG ce mercredi, lors du Trophée des champions à Lens, André Villas-Boas a remis lundi en conférence de presse une pièce dans sa machine préférée à l'approche d'un match contre Paris : parler d'oseille. Évoquant les effets de la pandémie sur le football, il déclarait ainsi que "ça peut être une opportunité pour les clubs de se remettre en cause. Ils ont perdu le contrôle du marché des transferts. On fait des conneries avec des transferts à 300 millions". Venant du même Villas-Boas qui, en 2019 et en 2020, glissait déjà à l'approche de matchs contre Paris des phrases comme : "Il y a deux historiques dans l'histoire des Classiques, un avant que le Qatar achète le PSG et l'autre après", "Ils ont eu 10 ans de domination, mais ils ont dû mettre 1,5 milliard d'investissement qui leur donne tellement… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com