PSG : Et si Paris enfonçait le Barça en lui prenant son sponsor majeur ?

·2 min de lecture
Le PSG et le Barça partagent la même quête d’un sponsor majeur pour la saison prochaine. La différence étant que l’un est particulièrement attractif, quand l’autre l’est de mins en moins.
Le PSG et le Barça partagent la même quête d’un sponsor majeur pour la saison prochaine. La différence étant que l’un est particulièrement attractif, quand l’autre l’est de mins en moins.

Précisons d’entrée de sujet, tout cela n’est que fiction et ne tient qu’à notre imagination. Cela n’empêche qu’à l’heure de tensions fortes, entre le foot de France et celui d’Espagne, symbolisées par le duel à distance que se livrent le PSG et le Barça depuis quelques années, le scénario deviendrait intéressant, à bien y penser.

Le partenariat du PSG avec Accor arrive à son terme

Le Paris Saint-Germain, après avoir recruté Neymar, puis Messi, pourrait-il porter l’estocade sur le FC Barcelone, en lui chipant son partenaire principal ? A date de ce jour de septembre, les deux clubs sont dans de proches situations, avec leur « main sponsor » ; comprendre le partenaire principal, présent à l’avant des maillots. Depuis 2019, le PSG a le groupe Accor comme partenaire, pour son programme ALL. Le contrat a été signé en 2019, pour trois ans, jusqu’au terme de cet exercice 2021-2022.

Rakuten, une dernière prolongation et puis s’en va ?

Avec Rakuten, l’engagement du Barça est plus ancien. Signé, la première fois, en 2016, à compter de l’exercice 2017-2019, il a depuis été reconduit. La dernière pour une saison de plus, au mois de novembre dernier jusqu’au 30 juin à venir. Il ne devrait plus y en avoir, selon les médias espagnols, car les récents événements – le départ de Messi, les comptes dans le rouge du club blaugrana, ou l’épisode Dembélé/Griezmann, avec des employés d’un hôtel au Japon -, ont creusé le fossé entre les dirigeants des deux camps.

Paris peut espérer plus, le Barça doit s’attendre à moins

Au PSG, le groupe Accor rapporterait 60 millions d’euros par an, plus ou moins selon les variables. Il y a ici, une option, pour une reconduction de trois ans du contrat. Mais on ne sait pas si elle sera levée, alors que le secteur de l’hôtellerie a péniblement traversé la crise. Quant à Rakuten, le groupe investirait autant de part fixe au Barça, et jusqu’à 30 millions d’euros en plus, d’incentives. Pour poursuivre le travail d’expansion de marque entreprit ces dernières années, en Asie, le géant du e-commerce pourrait être un allié de poids, pour le PSG. Et puis cela donnerait l’occasion de nouvelles saillies, à Javier Tebas, le patron de la LFP d’Espagne.

Vous l’aurez donc compris tout cela n’est qu’imagination. Mais si Paris peut espérer plus à l’avenir de son sponsor maillot, eu égard à la qualité de son collectif, inversement le Barça ne devrait plus avoir le commanditaire le plus généreux du foot, qu’a été Rakuten, pendant les premières saisons de la collaboration.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles