PSG : La parole est à la défense

·1 min de lecture

Ils devaient être la réponse. Cet été, au-delà des arrivées prestigieuses des agents libres Ramos, Messi, Wijnaldum et Donnarumma, le PSG a surtout cassé sa tirelire pour s'offrir deux latéraux de compète, le Marocain Achraf Hakimi et le Portugais Nuno Mendes, censés venir boucher les deux trous béants dans le onze de départ parisien aux postes défensifs. Pour plus de 100 millions d'euros en cumulé (60 pour Hakimi, 7 au prêt + 40 à l'achat pour Mendes), Paris s'offrait deux futures références au poste. Et, à bien des égards sur ce début de saison, il a de quoi être satisfait de ses emplettes. Mais le match de Ligue des champions contre Leipzig ce mardi soir (3-2) a été une illustration parfaite qu'acheter des joueurs est une chose, mais arriver à les faire jouer de façon optimale en est une autre.


Kimpembe et Mendes, les maillons faibles


En récupérant deux latéraux aussi…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles