PSG : En plein scandale, Icardi dément la bombe de la presse argentine

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ces dernières heures, la presse argentine a lâché une véritable bombe en affirmant que Wanda Nara comptait divorcer de Mauro Icardi. Il n’en a pas fallu plus pour relancer le feuilleton dans lequel l’attaquant du PSG était pris il y a déjà quelques mois. Avant que les choses ne commencent à trop s’enflammer, l’Argentin a totalement démenti ces informations sur ses réseaux sociaux.

Il y a quelques mois déjà, Mauro Icardi était au centre de toutes les spéculations concernant son couple avec Wanda Nara. En effet, le 17 octobre 2021, la femme et agent du joueur publie une story Instagram assez énigmatique. «Une autre famille détruite pour une sal*pe», écrit-elle sur un fond noir. De quoi attirer l’attention, au point d’annoncer que le couple était sur le point de se séparer. Après quelques jours, on apprenait que Mauro Icardi était soupçonné d’avoir trompé Wanda Nara avec une actrice et mannequine argentine. L’attaquant du PSG, alors très atteint par la situation, a vécu un gros passage à vide. Mais après plusieurs semaines, ce feuilleton a pris fin et les deux amoureux se sont rabibochés. Toutefois, de nouvelles révélations seraient en train de le relancer de plus belle.

«J’ai demandé le divorce» annonce Wanda Nara

En effet, l’émission argentine Los Angeles de la mañana a révélé des audios envoyés par Wanda Nara à l’une des employées de maison. «Bonjour Carmen, je suis venue en Argentine car je suis en train de divorcer avec Mauro. Je suis en train d’organiser ça. Je vais rester quelques…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles