PSG - Polémique : Les soutiens de multiplient pour Idrissa Gueye !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En refusant de participer à la rencontre face à Montpellier samedi dernier pour éviter d’arborer le flocage arc-en-ciel en hommage au mouvement LGBT, Idrissa Gueye s’est rapidement retrouvé au centre d’une polémique. Le Sénégalais n’en finit plus de se faire critiquer depuis quelques jours. Mais au milieu de cette vague de colère, le joueur de 32 ans arrive quand même à trouver du soutien auprès de certains de ses coéquipiers.

Depuis quelques jours maintenant, Idrissa Gueye fait les frais d’une importante polémique à son sujet. Samedi dernier, à l’occasion de l’avant-dernière journée de Ligue 1 contre Montpellier, le PSG avait décidé d’arborer un flocage arc-en-ciel en hommage au mouvement LGBT. Cependant, le milieu de terrain sénégalais n’a pas pris part à la rencontre puisqu’il aurait refusé de porter ces couleurs sur le terrain. De ce fait, Idrissa Gueye s’est retrouvé dans l’oeil du mouvement, qui qualifie ces actes d’homophobes. De nombreuses instances ont également demandé à ce que le PSG sanctionne le joueur de 32 ans. Toutefois, Idrissa Gueye n'est pas abandonné par tout le monde puisqu’il aurait reçu une grosse vague de soutiens de la part de ses compatriotes, à commencer par Macky Sall, le président du Sénégal, en affirmant sur son compte Twitter qu’il « soutient Idrissa Gana Gueye. Ses convictions religieuses doivent être respectées. »

Koulibaly et Abdou Diallo défendent Gueye

Kalidou Koulibaly, lui non plus, n’a pas hésité à défendre le milieu de terrain du PSG : « Monsieur…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles