PSG : Près de 1M€ de maillots de Messi vendus en 3 heures

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Messi maillots
Certes, le PSG n’a totalement payé le salaire de Lionel Messi avec les ventes de maillots à son nom. Mais cela a bien aidé…

C’est le chiffre évoqué par le directeur du sponsoring du PSG, à l’occasion du SportBiz Europe, un événement qui réunit les acteurs du monde économique du sport, à Barcelone. Invité parmi d’autres, Marc Armstrong a indiqué que le club de la capitale, a enregistré l’équivalent de 933 000 euros de ventes de maillots, associés à Lionel Messi, en l’espace des trois heures à l’ouverture en ligne.

933 000€ de maillots Messi vendus en ligne

C’est une performance unique pour le foot en France, mais Marc Armstrong tempère et tord le cou à l’idée qu’un transfert de cette envergure s’amorti, sur le seul merchandising. « Les maillots vendus ne paient pas le salaire (de Lionel Messi), néanmoins ils y contribuent », a dit le cadre du Paris Saint-Germain, selon ce que rapporte le site Marketing Registrado. Rappelons que l’Argentin est le footballeur le mieux payé du monde, hors revenus du sponsoring.

L’Argentin est bien plus qu’un footballeur pour le PSG

La présence de Lionel Messi rapporte autrement, par les accords commerciaux. Marc Armstrong confirme que « son arrivée bonifiera le sponsoring, sur les nouveaux contrats ou les prolongations. Nous avons de la chance, l’intérêt des marques s’élargit. Au Parc, l’impact également est fort, avec une demande croissante de billets. Tous les secteurs profitent », du transfert de Lionel Messi, qui est bien plus qu’un simple (exceptionnel) footballeur, pour son nouvel employeur.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles