PSG : Qatar, Mbappé... Après ses menaces, Javier Tebas passe à l'attaque

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Président de LaLiga, Javier Tebas a déjà annoncé qu’il comptait porter plainte contre le PSG après la prolongation de Kylian Mbappé. Ce lundi, le patron du football espagnol en a rajouté une couche et ne compte pas lâcher l’écurie parisienne. Celui-ci devrait en effet passer à l’action cette semaine.

En Espagne, la pilule a encore du mal à passer. Alors qu’il semblait promis au Real Madrid, Kylian Mbappé a finalement prolongé son contrat avec le PSG jusqu’en juin 2025. Un revers majeur pour Florentino Pérez, mais pas seulement. Président de LaLiga, Javier Tebas multiplie les déclarations assassines envers le PSG pour protester contre la prolongation de Kylian Mbappé. « Il est impossible que le PSG ait pu boucler l’opération Mbappé avec le règlement actuel du fair-play financier, a-t-il notamment déclaré après l'annonce de la prolongation de l'attaquant. Nous n'allons pas seulement nous en tenir à l'UEFA. Nous irons devant les justices française et suisse. Ça suffit. Il faut arrêter cela. C'est l'une des choses dont le Real Madrid s’est plaint. Ils ont raison et nous allons les soutenir pour le bien du football européen. ». Selon lui, le nouveau contrat du Bondynois fausse l’équité sportive, pointant du doigt l’argent investi par le Qatar. Ce lundi, Javier Tebas assistait à une réunion avec l'Association de la presse sportive de Valladolid, l’occasion pour le patron du football espagnol d’en rajouter une couche sur le sujet, et d’annoncer qu’il comptait déposer une plainte cette…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles