PSG : QSI a injecté 171 M€ de plus au Paris Saint-Germain

·2 min de lecture
Le PSG a eu recours à son actionnaire, après deux saisons rendues compliquées financièrement, par le contexte sanitaire.
Le PSG a eu recours à son actionnaire, après deux saisons rendues compliquées financièrement, par le contexte sanitaire.

[INFO SPORTUNE] Une nouvelle augmentation du capital du PSG, par Qatar Sport Investment (QSI), a été opérée à l’ouverture de la saison. Nouvelle, car déjà à l’occasion de la saison 2017-2018, l’actionnaire du club de la capitale, avait injecté 316 millions d’euros, pour compenser le mercato de l’été 2017 (recrutements de Neymar et de Kylian Mbappé). Cette fois, ce serait plutôt pour assumer les effets de la crise, et les pertes qui en ont découlé, ces deux dernières saisons.

511,499 M€ le capital social du PSG désormais

Pour accompagner l’ouverture de cet exercice 2021-2022, QSI a donc augmenté une nouvelle fois le capital du PSG, de 171 499 998,4 euros, pour désormais le porter à 511 499 998,4 euros, contre 340 M€, précédemment. Selon nos observations à Sportune, sur la base des éléments de l’assemblée qui en a décidé, l’opération a donné lieu à la création de 50 441 176 « Actions nouvelles », valorisées à 3,4 euros chacune.

Une augmentation qui viserait à compenser les pertes de la Covid

Contacté, pour obtenir une explication à cette décision, le club de la capitale n’a pas répondu à nôtre sollicitation. Mais cette nouvelle intervention de l’actionnaire, suppose cette fois, qu’elle répond aux pertes générées ces deux dernières saisons, pour les absorber autrement que part de la dette.

124 M€ de pertes en 2020. Le double cette année 2021 ?

Au dernier bilan de la saison 2019-2020, le Paris Saint-Germain a généré 559,8 millions d’euros de recettes de l’opérationnel, hors marché des transferts. Le club a clôturé son exercice avec une perte nette de 124,2 millions d’euros. Selon le journal L’Equipe, elle pourrait être du double, au terme du dernier exercice 2020-2021, conclu au 30 juin dernier. Rappelons que le foot français a particulièrement souffert du contexte de la Covid, entre un championnat tronqué, des stades à huis clos, et le projet douteux d’un diffuseur, qui s’est effondré.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles