PSG : Quatre recrues libre désormais valorisées à 209 M€

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Recruté libre, Gianluigi Donnarumma est désormais estimé à plus de 70 millions d’euros, sur le mercato.
Recruté libre, Gianluigi Donnarumma est désormais estimé à plus de 70 millions d’euros, sur le mercato.

Dans un contexte inédit partout sur la surface du globe, au coeur de la pandémie face à laquelle nous apprenons à vivre, KPMG s’est intéressé au marché des transferts écoulé, pour en mesurer les effets, avant et après ce « nouveau monde ». Cet été se sont noués plus qu’à l’ordinaire, des opérations entre joueurs libres sur le mercato et clubs désireux de les embaucher. En ce sens, le PSG a particulièrement brillé.

Le PSG a recruté quatre joueurs libres sur le mercato

Le club de la capitale a enregistré les renforts de quatre joueurs, parfois injustement qualifiés de « gratuits ». C’est vrai, dans le sens où il n’y a pas eu d’indemnité à payer, pour les recruter, mais ils ont négocié une prime à la signature ou des salaires, plus à leur avantage, en la circonstance. Le fait est quand même que ces quatre là, désormais nantis de contrats en bonnes et dues formes, ont une valorisation estimée, sur le marché des transferts.

Valorisés à plus de 200 M€ dont 72 M€ pour la promesse Donnarumma

KPMG l’avance à 209 millions d’euros, au cumul des quatre, soit près de 50 M€ par joueur, au bénéfice du Paris Saint-Germain. Dont presque 100 millions, pour le seul Lionel Messi, mais également 73 millions, la cote du moment du gardien Gianluigi Donnarumma, qui contrairement à ses trois camarades, une sur une valorisation en progression, du fait de son jeune âge de 22 ans.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles