Le PSG s'impose difficilement face à Troyes

Neymar et le PSG ont peiné pour dominer Troyes mais grâce au génie du Brésilien et de Messi, ils ont fini par s'imposer. (B. Papon/L'Équipe)

Au terme d'un match enlevé, le PSG a dû lutter pour battre Troyes (4-3). Il peut remercier Neymar et Messi.


Le match : Paris sans défense

Le PSG a repris cinq points d'avance sur son dauphin le RC Lens grâce à son succès (4-3) face à Troyes ce samedi en fin d'après-midi au terme d'un match plaisant et enlevé. Mais que ce fut difficile pour les hommes de Christophe Galtier en manque flagrant d'agressivité notamment sur les phases défensives. Après avoir encaissé deux buts contre Haïfa (7-2) mardi, Paris en a pris trois de plus, soit cinq en quatre jours, cela fait beaucoup quand on a l'ambition de tout gagner.


lire aussi

Le film du match PSG-Troyes

Ces largesses défensives n'ont pas eu de conséquences en début de semaine, à peine plus ce samedi, seulement celles d'exposer Donnarumma et ses partenaires à la menace d'un retour des Troyens. Ces derniers ont mené par deux fois au score, au début de chaque période grâce à des réalisations de Mama Baldé dont la première dès la 3e minute d'une jolie reprise de volée.

À chaque fois, comme sur le troisième but troyen de Palaversa à la 88e minute, la défense parisienne a été amorphe ou aussi sur l'action du second but de Baldé où Kimpembe est statique et trop loin de l'attaquant aubois pour l'empêcher de réussir un tir en pivot gagnant. Paris a encaissé son troisième but sur coup de pied arrêté de la semaine, ce qui souligne également des lacunes dans ce secteur.

Si le PSG a finalement pu revenir par deux fois puis finir par se détacher, il le doit à ses stars offensives, principalement Neymar et Messi, à la fois buteurs et passeurs mais aussi de Soler, buteur et qui obtient le penalty pour le quatrième but du soir de son équipe. Mais il peut aussi remercier l'ESTAC qui n'a pas cherché à fermer le jeu même lorsqu'il menait au tableau d'affichage.


Irles : « Nos joueurs ont eu du cran »


Les joueurs : Neymar et Messi

Le duo sud-américain, Neymar-Messi a porté la révolte parisienne puis lui a permis de l'emporter. C'est Neymar qui sert magnifiquement Soler pour l'égalisation la première égalisation (24e). Il inscrit son 11e but (62e) après une passe lumineuse de Messi. L'Argentin avait égalisé à 2-2 sept minutes plus tôt d'une frappe sèche de 25 mètres.

Au-delà de leurs buts ou de leurs passes, comme mardi en Ligue des champions, c'est la complicité affichée qui est source de satisfaction. Même si Mbappé (malgré son penalty marqué) a été moins tranchant et inspiré que ses deux partenaires, à l'image de son raté sur la roulette de Neymar, il a su trouver et se trouver avec ses deux coéquipiers.


Le chiffre : 100

Comme le nombre de matches d'affilée disputés à guichets fermés par le PSG au Parc des Princes depuis la réception d'Amiens (2-0), le 5 août 2017.


voir aussi

Le classement de la Ligue 1