Le PSG s'impose facilement face à Sélestat en Liqui Moly Starligue

Andreas Palicka a été hermétique en première période face à Sélestat. (S. Mantey/L'Équipe)

Le PSG, champion de France, a nettement battu Sélestat (36-23), promu cette saison, samedi lors de la deuxième journée de Liqui Moly Starligue. Nîmes a gagné à Dunkerque (34-32).

Deux jours après avoir été battu à Veszprem (36-34), pour son entrée en Ligue des champions, et quatre jours avant de recevoir les Polonais de Plock, toujours en C1, le PSG s'est offert une petite promenade de santé, samedi lors de la deuxième journée de Liqui Moly Starligue. À domicile, les Parisiens ont corrigé Sélestat (36-23), promu cette saison.

lire aussi

Les résultats de la 2e journée

Le Paris-SG a démarré très fort (4-0, 5e) et n'a en fait jamais été menacé. Le gardien Andreas Palicka s'est régalé en première période, en réalisant 13 arrêts (sur 20 tirs)... et en marquant un but, dans une cage laissée vide à Sélestat. À la pause, le club de la capitale était déjà très loin (21-8). Raul Gonzalez, l'entraîneur parisien, en a profité pour laisser sur le banc les frères Karabatic et le demi-centre Luc Steins et faire tourner son effectif.

lire aussi

Le classement

16 arrêts pour Gudjonnson à Sélestat

En seconde période, Palicka a laissé sa place au jeune Léo Villain (19 ans). Paris n'a pas cherché à gonfler la note et s'est imposé avec le même écart qu'à la pause. Sadou Ntanzi (huit buts) et Elohim Prandi (sept) ont été les meilleurs buteurs du PSG. Gretar Gudjonnson, le gardien islandais de Sélestat, sous le feu des attaques adverses, a tout de même réussi 16 parades. Les Alsaciens, qui attendent leur première victoire de la saison, tenteront de faire mieux, vendredi prochain contre Aix-en-Provence.

Nîmes s'impose à Dunkerque

Battu à domicile par le PSG dimanche dernier pour son entrée dans la Liqui Moly Starligue 2022-2023, Nîmes a bien réagi samedi, en gagnant à Dunkerque (34-32). Les Gardois ont pris les devants tôt (8-3, 10e) et menaient de trois buts (17-14) à la pause. En seconde période, Dunkerque est parvenu à refaire son retard (19-19, 38e). Mais Nîmes est reparti de l'avant et s'est imposé, porté par Ahmed Hesham (10 buts... en 10 tirs, aucun penalty), Jean-Jacques Acquevillo (sept buts) et Joze Baznik (13 arrêts). À Dunkerque, Théo Avelange-Demouge a lui aussi marqué 10 buts (dont sept penalties).

lire aussi

Toute l'actualité du handball