PSG - La venue d'Antoine Griezmann est-elle réalisable ?

Goal.com

"J'ai décidé de partir, de voir d'autres choses, d'avoir d'autres défis et avec une grande difficulté j'ai pris une décision par rapport à mon ressenti et à ce dont j'ai besoin. Cela fait cinq grandes années que je suis dans un club où j'ai remporté mes premiers trophées importants, ça a été une étape très importante. J'ai ce club dans mon cœur." C'est en ces termes qu'Antoine Griezmann a annoncé ce mardi qu'il allait quitter l'Atlético Madrid en fin de saison, après cinq années passées dans la capitale espagnole.

Suffisant pour attiser les rumeurs d'une arrivée à Barcelone, alors que la rumeur enflait ces dernières semaines. Malgré tout, le PSG serait également sur les rangs pour tenter de convaincre l'international français de rejoindre la Ligue 1. Selon Le Parisien, le directeur sportif Antero Henrique a rencontré la semaine dernière l'avocat du joueur, Sevan Karian, ainsi que sa sœur et agent, Maud Griezmann. Déjà intéressés par le meilleur joueur de l'Euro à l'été 2016, les champions de France seraient donc revenus à la charge dans l'optique de renforcer à nouveau un secteur offensif déjà bien fourni. En cas d'arrivée du Français, Thomas Tuchel serait en mesure d'aligner trois joueurs ayant déjà terminé dans les quatre premiers du Ballon d'Or avec Neymar et Kylian Mbappé en plus de la nouvelle recrue.

"En ce moment, ce n'est pas réaliste", Thomas Tuchel

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Pourtant, l'hypothèse de voir Antoine Griezmann débarquer dans la capitale française cet été semble assez lointaine, d'abord parce que Barcelone semble tenir la corde et serait la destination privilégiée par le joueur. Ensuite, parce que le PSG reste contraint par le fair play financier dès lors qu'il s'agit de recruter. "Griezmann peut jouer avec toutes les équipes du monde. Ca ferait plaisir à n'importe quel entraîneur, mais en ce moment ce n'est pas réaliste. On cherche des joueurs avec certains profils, il faut que ce soit réaliste. On a besoin de profils défensifs, et on doit commencer avec ça", a précisé l'entraîneur allemand en conférence de presse ce vendredi, à la veille du dernier match à domicile de la saison contre Dijon.

Mbappé-Griezmann
Mbappé-Griezmann
Partenaires en Bleus, Griezmann et Mbappé seront-ils bientôt réunis au PSG ?

Paris risque en effet de ne pas disposer de toute la latitude financière nécessaire à une telle arrivée, d'autant que Griezmann dispose d'un salaire de 21 millions d'euros nets par an à l'Atlético depuis sa prolongation l'an dernier. Le club serait même contraint de vendre pour un total de 60 millions d'euros avant le 30 juin prochain afin de rentrer dans les clous du fair play financier à l'issue d'une saison qui a vu les arrivées de Thilo Kehrer, Juan Bernat ou encore Leandro Paredes. Et même si le club va bénéficier de son nouveau sponsoring maillot avec le groupe All – en lieu et place de Fly Emirates – qui va lui permettre de toucher environ 50 millions d'euros par saison (contre 25 avec la compagnie aérienne), il paraît peu probable qu'il soit en mesure de payer les 120 millions d'euros de la clause libératoire de l'attaquant madrilène. D'autant que Thomas Tuchel a clairement pointé d'autres priorités sur ce mercato avec notamment la venue – d'au moins – un milieu.

"Si je viens jouer en Ligue 1 un jour, ce sera à Lyon ou Marseille", Antoine Griezmann (2016)

De plus, rien n'indique qu'Antoine Griezmann ne soit disposé à débarquer en Ligue 1, qui plus est au PSG, lui qui n'a connu que l'Espagne depuis le début de sa carrière (Real Sociedad et Atlético Madrid). "Je n’ai pas envie de venir jouer à Paris, en Chine ou aux Etats-Uni", déclarait-il en mars 2017, laissant entendre qu'il ne voyait pas le club parisien et le championnat de France comme suffisamment compétitifs. D'autant qu'en France, il n'a jamais caché que sa préférence irait davantage à l'un des deux Olympiques. "Si je viens jouer en Ligue 1 un jour, ce sera à Lyon ou Marseille. Ce sont les deux clubs que j’adore en France. Donc si je reviens, ce sera là. L’OM, c’est l’ambiance, c’est une ville qui vit pour le foot. J’adore le stade Vélodrome, j’adore le maillot et pour moi c’est vraiment le plus grand club en France historiquement", affirmait-il en 2016 dans France Football.

Malgré toutes ces difficultés, le PSG dispose peut-être d'un avantage de taille pour attirer le joueur de 28 ans. Les Colchoneros auraient en effet fait d'Edinson Cavani une de leurs priorités pour prendre la relève à la pointe de leur attaque, ce qui pourrait être un poids pour le PSG pour négocier avec le club madrilène. Les dirigeants parisiens ne devraient pas retenir l'attaquant uruguayen en cas d'offre intéressante, alors qu'il sera en fin de contrat en 2020, à 32 ans.

À lire aussi