Puig répond à Pirro : Honda respecte Lorenzo

Léna Buffa
motorsport.com

Parmi les mesures mises en place pour sauver la saison 2020 du MotoGP et limiter au maximum les pertes des équipes et des constructeurs, la mise en suspens du système de wild-cards jusqu'à nouvel ordre a généré de lourdes déceptions. Ne cachant pas son amertume, son départ pour Yamaha, avec qui il avait des courses au programme.

Lire aussi :

Aucune wild-card en 2020 : mauvaise nouvelle pour Lorenzo et Guintoli

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Je ne sais pas s'il s'agit d'une manière de faire payer quelque chose à quelqu'un, mais je ne crois pas que ce soit correct", a déclaré le pilote italien à Motosprint après avoir appris qu'il devait renoncer aux trois Grands Prix qu'il dispute habituellement en tant que wild-card pour Ducati. "Honda veut peut-être faire payer à Lorenzo le fait qu'il est parti chez Yamaha… Mais moi je ne suis pas Lorenzo, lui qui a bien gagné sa vie et peut rester à la maison… Je pense pouvoir encore apporter beaucoup au MotoGP."

Passablement agacé par ces accusations, Alberto Puig s'est fendu d'une réaction, jugeant qu'il était "dommage" que Michele Pirro ait tenu ces commentaires, qui sont selon lui "plutôt inappropriés". Le team manager de l'équipe Repsol Honda a toujours martelé que le constructeur n'avait pas voulu mettre de bâtons dans les roues de Jorge Lorenzo, facilitant ainsi son départ lorsque le Majorquin a émis le souhait de rompre son contrat au bout d'un an. Aujourd'hui, il le répète, la fin de la relation s'est faite dans le respect.

"Je ne comprends pas d'où cela vient", affirme Puig en évoquant les propos de Pirro. "Comme tous les constructeurs participant au MotoGP, Honda a travaillé extrêmement dur pendant des semaines pour comprendre quelle était la faisabilité de cette saison. Nous avons tenu de nombreuses réunions pendant cette période afin de trouver un consensus avec tous les constructeurs. Nous, Honda, avons dû renoncer à de nombreuses choses que nous souhaitions faire à l'avenir en termes d'évolution technique et nous l'avons fait pour le bien de ce sport, afin de maintenir l'équité parmi tous les constructeurs."

"Ce n'est pas facile, nous nous adaptons tous, de l'organisation aux équipes, en passant par les sponsors et bien sûr aussi les pilotes, en ayant tous l'objectif d'en revenir à un Championnat du monde tel que nous le connaissons. C'est pourquoi il est blessant que quelqu'un qui appartient à une équipe factory fasse ce genre de commentaires dans une situation aussi difficile et critique pour tout le monde. Je crois que Pirro devrait savoir que chez Honda nous avons du respect pour Lorenzo. Nous avons terminé l'année dernière avec lui d'une bonne manière, respectueuse, et nous souhaitons le meilleur pour son avenir."

À lire aussi