Le puzzle WRC 2023 se met en place

Katsuta, Ogier, Evans et Rovanperä (les 4 premiers en partant de la droite sur la photo) seront au volant de la Toyota Yaris Rally1 en 2023. (Toyota Gazoo Racing)

Le Japonais Takamoto Katsuta promu chez Toyota en alternance avec Sébastien Ogier, Craig Breen et Esapekka Lappi en renfort chez Hyundai : le plateau du Championnat du monde des rallyes 2023 se met en place.

Le mercato du WRC s'est affolé ces dernières vingt-quatre heures. Jeudi, on apprenait que Craig Breen et M-Sport se séparaient plus tôt que prévu, à l'issue d'une saison 2022 où l'alchimie n'a pas du tout fonctionné entre le pilote irlandais (2 podiums et une décevante septième place au Championnat) et la Ford Puma WRC.

Ce vendredi, Hyundai annonce que Breen va à nouveau défendre ses couleurs, comme entre 2019 et 2021. Et avec le même statut d'intermittent qui semble lui convenir (3 podiums en 5 apparitions en 2021) puisqu'il partagera le volant de la troisième Hyundai i20 Rally1 avec l'increvable Dani Sordo, qui s'approche doucement du record du nombre de départs en Mondial (181 à ce jour, contre 209 à Jari-Matti Latvala). Lui aussi pigiste en réussite, avec trois podiums en sept courses chez Toyota l'an dernier, Esapekka Lappi va retrouver un emploi à temps plein puisqu'il sera l'équipier permanent de Thierry Neuville sur la deuxième Hyundai.

Ogier en alternance avec KatsutaLe Finlandais parti, c'est Takamoto Katsuta qui hérite du rôle d'alternant sur la troisième Yaris Rally1, qu'il partagera avec Sébastien Ogier. Couvé par Toyota sur une quatrième voiture depuis 2020, avec trois podiums à la clé, le Japonais sera désormais nominé pour marquer des points quand Ogier ne sera pas là.

La répartition des épreuves entre l'octuple champion du monde français et Katsuta n'a pas encore été précisée mais Ogier (avec son nouveau copilote Vincent Landais) sera évidemment de la partie au Monte-Carlo, qui lancera la saison du 19 au 22 janvier 2023. Le champion du monde Kalle Rovanperä et le Gallois Eflyn Evans seront les deux pilotes à plein temps de Toyota, titré chez les constructeurs ces deux dernières saisons.

Tänak et Loeb en contact avec M-SportReste désormais à connaître les équipages M-Sport-Ford. Le champion du monde 2019 Ott Tänak, qui a cassé son contrat avec Hyundai, reviendra-t-il dans l'équipe de ses débuts ? Viré de chez Hyundai, l'espoir Oliver Solberg y relancera-t-il sa carrière ? Les Français Adrien Fourmaux et Pierre-Louis Loubet seront-ils à nouveau de la partie au volant de la Puma ?

Sébastien Loeb, lui aussi, reste en contact avec l'écurie de Malcolm Wilson. Les deux parties ont envie de continuer leur collaboration. Reste à savoir quelle sera l'étendue du programme de l'Alsacien après une campagne de quatre rallyes cette année, marquée par une victoire de prestige au Monte-Carlo.