Le Qatar menace de s’en aller, il supplie le PSG

La question de propriété du Parc des Princes enflamme les débats en ce moment, avec la mairie de Paris qui ne souhaite pas le vendre au Paris Saint-Germain. Pour Luis Fernandez, véritable légende du club de la capitale, il est essentiel que les deux parties trouvent un terrain d’entente pour éviter d’arriver à une séparation qui pourrait faire des gros dégâts.

C’est un sujet qui enflamme les débats autour du PSG. Enceinte historique du club de la capitale, mais également théâtre de nombreux événements sportifs marquants, le Parc des Princes pourrait ne plus être la maison du PSG à l’avenir. Les propriétaires qataris souhaitent en effet acheter le stade, ce que refuse la mairie de Paris pour le moment.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Notre option prioritaire n'est pas la vente »

« La position de la ville est extrêmement claire » a récemment annoncé Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris. « Il n'est pas envisageable que le PSG parte ailleurs et joue ailleurs qu'au Parc des Princes. Nous ne l'envisageons même pas. Nous sommes très favorables à l'idée de soutenir le programme d'agrandissement et d'investissement qui y est lié. Depuis l'origine, le Qatar nous a fait part de son souhait d'acheter le Parc des Princes comme option prioritaire. Mais notre option prioritaire n'est pas la vente ».

« Le PSG c’est le Parc des Princes ! »

Invité de…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com