Le Qatar poussé dehors, il règle ses comptes avec Hidalgo

Les négociations entre le PSG et la mairie de Paris pour le rachat du Parc des Princes battent de l'aile. Anne Hidalgo a affiché une position très claire dans ce dossier en annonçant qu'elle n'avait aucune intention de vendre le stade parisien au Qatar. Jérôme Rothen s'est alors indigné, soulignant au passage le manque de passion de la mairie de Paris pour le PSG.

Afin de rénover et d’agrandir le Parc des Princes, le PSG aimerait devenir propriétaire de son enceinte. Cependant, les négociations sont très compliquées entre les dirigeants parisiens et la mairie de Paris. Les deux parties n’arrivent pas à trouver un terrain d’entente. Alors que le PSG étudierait d'autres alternatives pour possiblement quitter le Parc des Princes, Anne Hidalgo s’est montrée très claire concernant ses plans dans ce dossier.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

«Le Parc des Princes ne sera pas vendu. C’est une position ferme et définitive»

« Très clairement, le Parc des Princes n’est pas à vendre. Et il ne sera pas vendu. C’est une position ferme et définitive. Il s’agit d’un patrimoine exceptionnel des Parisiens. Mais bien sûr qu’il faut accompagner le PSG dans son envie et son besoin de rénovation, d’augmentation de la capacité, de modernisation du Parc. Rappelons tout de même que le contexte est contraint. Une partie du stade se trouve sur le périph, donc on ne peut pas creuser »…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com