Le Qatar poussé dehors, une révolution préparée par Anne Hidalgo ?

Le PSG et la ville de Paris sont très loin d’un accord concernant le Parc des Princes. Anne Hidalgo a rappelé sa position en indiquant qu’elle ne comptait pas céder le stade situé à la Porte de Saint-Cloud, au grand dam des prioritaires qataris qui pourraient aller voir ailleurs. De quoi peut-être permettre à un autre club de s’installer dans la mythique enceinte parisienne.

Le bras de fer dure toujours entre le PSG et la ville de Paris. Alors que le Qatar souhaite mettre la main sur le Parc des Princes avant d’entreprendre de grands travaux, Anne Hidalgo a rappelé son refus de céder le stade. « Très clairement, le Parc des Princes n’est pas à vendre. Et il ne sera pas vendu, a réaffirmé la maire de Paris dans un entretien accordé au Parisien. C’est une position ferme et définitive. Il s’agit d’un patrimoine exceptionnel des Parisiens. » De quoi inciter le PSG à envisager sérieusement d’aller voir ailleurs, laissant ainsi le Parc des Princes sans club résident, à moins que la ville ait une idée derrière la tête.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« La mairie de Paris peut le refiler à un autre club »

Aux yeux de Daniel Riolo, un autre club de la capitale pourrait prendre la place du PSG au Parc des Princes en cas de départ de Kylian Mbappé et de ses coéquipiers. « Après, est-ce que la mairie de Paris a une autre idée ? Elle peut le refiler à un autre club », estime…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com